Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813

Un Hussard natif de Laruns au service de l'Empereur Napoléon 1er

1811, Jean-Baptiste Guindey devient Lieutenant,

au régiment des Grenadiers à Cheval de la Garde Impériale ...

C'est le 21 Juillet 1811, que Jean-Baptiste Guindey, reçoit les honneurs de sa nouvelle affection dans le prestigieux régiment des.... Grenadiers à Cheval de la Garde Impériale.

Les Grenadiers à cheval, principal régiment de la vieille garde impériale est créée en 1804, il participe exceptionnellement aux combats, ces grenadiers sont généralement gardés en réserve aux côtés de l'Empereur Napoléon 1er, qui les utilise lorsque la situation l'exige. Aux cours de leurs interventions - Austerlitz - Eylau - Hanau - et Waterloo, les résultats obtenus ont été décisifs, tant ces hommes avaient une grande expérience des combats.

Au grenadier à cheval de la vieille garde appartenait le privilège exclusif de cette figure et de cet aplomb qui le faisait remarquer entre tous les autres cavaliers de l'armée. Il était de haute stature et portait comme une coiffure légère, le lourd bonnet d'ourson qui, lorsqu'il était à cheval semblait ajouter encore à ce que sa taille avait d'imposante (1).

Le 6 Décembre 1811, Jean-Baptiste Guindey, est nommé Lieutenant en second, sous-aide major, dans le régiment de cavalerie des grenadiers de la Garde, commandé par le Général Frédéric Henri Walther (°1761 +1813), avec la brigade du Général Louis Lepic, c'est ainsi qu'il suivra l'Empereur en Russie, avec un retour bien difficile, pour affronter la campagne de Saxe en 1813.
Grenadier à cheval de la garde impériale
Grenadier à cheval de la Garde Impériale par Hippolyte Bellange (°1800 +1866)

Sources & bibliographie :

(1) Les Grenadiers à Cheval de la Garde - Alain Pigeard - Tradition Magazine n°162.
Haut de page